• Accueil
  • |
  • A propos de beauté et d'hygiène

A propos de nettoyage et réparation

  • Action des produits d'entretien

    Chaque produit d'entretien possède son mode d'action spécifique et doit être utilisé selon une périodicité déterminée... En savoir plus

    Chaque produit d'entretien possède son mode d'action spécifique et doit être utilisé selon une périodicité déterminée :

    • les gels, les liquides et les poudres de nettoyage sont conçus pour nettoyer et / ou désinfecter, faire briller, désodoriser. Ils s'utilisent de préférence au quotidien et par leur action répétée évitent la formation du tartre et le dépôt de calcaire.
    • les produits d'entretien des canalisations, sous forme gel ou liquide, retardent la formation de bouchons par leur action décapante et débarrassent les tuyaux des dépôts et des bactéries à l'origine des mauvaises odeurs "refluantes". Pour une meilleure efficacité, un traitement tous les 15 jours est conseillé.
    • les produits déboucheurs dégagent les canalisations des bouchons. Pour éviter l'engorgement ou l'obstruction des tuyaux, ils s'utilisent dès que le l'écoulement se ralentit.
    • les blocs pour WC ou urinoirs permettent l'entretien et la désinfection en continu, à chaque utilisation de la chasse d'eau.
    Masquer
  • Aseptie

    L’aide des normes : deux définitions sont importantes à rappeler : En savoir plus

    L’aide des normes : deux définitions sont importantes à rappeler :

    • un agent antiseptique (ou antibactérien) tue et prévient le développement des bactéries et des virus sur des organismes vivants.
    • un désinfectant est un produit chimique ou physique qui tue ou inactive les bactéries, les virus, etc., sur des surfaces inertes.

    Pour les produits spécifiques à un type de micro organisme, on utilise les termes de :

    • bactéricide s'il s'agit de lutte contre les bactéries,
    • antifongique s'il s'agit de champignons,
    • antiviral en cas de virus.

    Les actions désinfectantes sont certifiées par des normes, chacune ayant un rayon d'action défini :

    • norme européenne EN 1040, destruction des bactéries
    • norme européenne EN 1275, destruction des champignons
    • norme française NFT 72-180 & 181, inhibition de l'activité des virus

    Ces normes mesurent l'efficacité d'un désinfectant :

    • elles décrivent de manière détaillée les souches et micro-organismes concernés
    • elles déterminent la concentration et les conditions d'utilisation des produits pour que leur efficacité soit maximale
    Masquer
  • Aspirateur

    Critères de base devant être pris en compte pour choisir un aspirateur : la puissance utile, exprimée en Watts (W), donne la puissance d'aspiration réelle de l'aspirateur, plus elle est élevée, plus la puissance d'aspiration est importante. En savoir plus

    Critères de base devant être pris en compte pour choisir un aspirateur :

    • la puissance utile, exprimée en Watts (W), donne la puissance d'aspiration réelle de l'aspirateur, plus elle est élevée, plus la puissance d'aspiration est importante.
    • la dépression, mesurée en Kilo pascals (Kpa), indique "la force" de l'aspirateur pour soulever un objet. Plus elle est importante, plus le poids peut être élevé (grosses poussières, gravillons, etc.). 
    • le débit d'air, exprimé en litres / secondes (l/s), est la quantité d'air aspirée en 1 seconde. Il définit le rapport volume / vitesse d'aspiration de la poussière vers le réservoir. Plus il est élevé, plus l'aspirateur va vite. 
    • la filtration dépend du type et du nombre de filtres intégrés dans l'aspirateur.
    • la puissance consommée, exprimée en Watts (W), indique la consommation de l'aspirateur au compteur électrique, elle est sans rapport avec son efficacité

    La filtration : son action est double :

    • retenir les poussières les plus fines dans l'aspirateur et éviter de rejeter des agents allergène
    • contribuer à la purification de l'air ambiant, l'air sortant de l'aspirateur étant souvent plus pur que l'air environnant.

    L’air ambiant contient des particules et micro organismes pouvant se révéler allergènes (acariens, moisissures, pollen, etc.).

    L'aspirateur grâce à ses filtres retient ces particules et rejette un air pratiquement pur, contribuant ainsi à la purification de l'air.

    Pour améliorer la purification de l'air sortant, de nombreux aspirateurs sont équipés d'un filtre HEPA, un vrai "plus"pour assainir l'air.

    Les filtres HEPA (High Efficiency Particulate Absorbing Filter / Absorption de particules très haute efficacité) sont des filtres à air capables de filtrer en 1 seul passage le maximum de particules.

    Ils sont classés en 5 niveaux, de 10 à 14 (le plus performant), comme indiqué dans le tableau ci-dessous.

    Classification des filtres :

    • Hepa H14 = 5 particules maximum de 0,1 micron rejeté par litre d’air
    • Hepa H13 = 50 particules maximum de 0,1 micron rejeté par litre d’air
    • Hepa H12 = 500 particules maximum de 0,1 micron rejeté par litre d’air
    • Hepa H11 = 5000 particules maximum de 0,1 micron rejeté par litre d’air
    • Hepa H10 = 15 000 particules maximum de 0,1 micron rejeté par litre d’air
    Masquer
  • Cercle de sinner

    Découvrez les bases du nettoyage et de l'entretien efficace de la maison. Vous verrez que nos produits d'entretien sont spécialement faits pour y contribuer. En savoir plus

    Dans les opérations de nettoyage, le résultat final est influencé par 4 facteurs inter-dépendants , regroupés dans le Cercle de Sinner. Vous verrez que nos produits d'entretien sont spécialement faits pour y contribuer.

    Si l'un des facteurs est diminué, on doit obligatoirement compenser cette perte en augmentant un ou plusieurs des autres facteurs.

     

    1er Facteur : Action Chimique

    Représente l'action d'une solution détergente alcaline ou acide. Cette action est augmentée ou diminuée par la concentration de produit pur, contenu dans la solution (mélange eau + produit).
    Il est important de respecter la dilution de produit dans les opérations de nettoyage . Le "sur - dosage"provoque l’encrassement des surfaces et l’inefficacité du produit et le "sous - dosage" fait que la détergence et la désinfection sont insuffisantes. Retrouvez tous nos produits spécialisés professionnels en cliquant ici.

    2ème Facteur : Action Mécanique


    C'est l'action apportée par l'utilisation de matériel ( monobrosse, autolaveuse ) qui engendre un frottement et une pression, elle facilite le décrochage des salissures.
    A défaut de matériel, l'agent est considéré comme action mécanique par son action de frotter à l'aide d'un grattoir ou frottoir. Dans les opérations de nettoyage, l'action mécanique doit être modulée afin d'éviter les altérations du support. Retrouvez toutes nos microfibres spéciales professionnelles en cliquant ici.

    3ème Facteur : Action température

    L'action thermique s'illustre dans plusieurs cas de figure dans les activités de nettoyage
    La température de l'eau dans la dilution de produit : L'eau chaude favorise la détergence d'un produit, et les différents pouvoirs (pouvoir mouillant, séquestrant).
    Cette notion se retrouve dans le cas des lave-vaisselles et lave-linge où l'impact de la température a une influence directe sur le résultat.
    L’eau ne doit pas dépasser 40°C. Les normes en désinfection sont 20°C.
    L’action thermique est apportée par le frottement d'un disque sur un support (méthode spray, décapage à sec) . Elle favorise l'action des produits thermo- réactifs tels que les produits pour le spray méthode et les décapants à sec.

    4ème Facteur : Temps d'action

    Pendant les opérations de nettoyage, le temps d'action est combiné à l'action chimique.
    C'est le fait de laisser le produit agir sur le support, qui accroît son pouvoir nettoyant.
    Exemple : Lors d'un décapage au mouillé, l'action de laisser agir la solution décapante permet de décoller, dissoudre et ramollir les couches d’émulsion.
    Il faut un minimum de temps pour que le produit fasse effet : de 5 à 15 minutes.

    Masquer
  • Désinfectant

    Un désinfectant permet de réaliser une action préventive contre les infections. En savoir plus

    Un désinfectant permet de réaliser une action préventive contre les infections. C'est un produit chimique ou physique qui tue ou inactive les bactéries ou les virus sur les surfaces.

    Masquer
  • Linge éclatant

    Avant toute chose il est important de respecter les consignes d'entretien indiquées sur l'étiquette du fabricant, s'il y a lieu. Il est fortement conseillé de séparer le linge à laver En savoir plus

    Avant toute chose il est important de respecter les consignes d'entretien indiquées sur l'étiquette du fabricant, s'il y a lieu.
    Il est fortement conseillé de séparer le linge à laver :

    • par type de textiles, en fonction des températures souhaitées
    • par catégorie de couleurs (blanc, couleurs claires, sombres, etc.)


    Pour un lavage impeccable, respectez quelques instructions simples et faciles à suivre:

    • pour le blanc, préférez les lessives et additifs spécifiques dotés d'agents blanchissant renforçant la propreté et la blancheur
    • pour la couleur, choisissez les lessives plus "douces", sans agents blanchissants, et pour leur redonner de l'éclat, ajoutez un activateur de couleurs.

    Il est conseillé de laver les vêtements, les housses, etc. sur l'envers, ce qui préserve l'éclat des couleurs et évite l'usure.
    Enfin, l'ajout d'un agent adoucissant lors du lavage, présente un triple avantage :

    • il freine la formation de calcaire
    • il facilite le repassage du linge devant être repassé
    • il redonne souplesse et gonflant aux textiles ne nécessitant pas de repassage.

    Remarque : une machine bien entretenue fait du linge bien lavé, pour cela utilisez des agents anticalcaires spécifiques.
    

    Masquer
  • Mains (hygiène)

    Considérations à l’usage des vos enfants : limiter la contamination par une bonne hygiène des mains : Comment limiter la contamination par une bonne hygiène des mains ? En savoir plus

    Considérations à l’usage des vos enfants : limiter la contamination par une bonne hygiène des mains :
    Comment limiter la contamination par une bonne hygiène des mains ?
    Les mains sont le principal vecteur de dissémination des germes : par contact direct, par contact avec des objets ou des surfaces contaminées. Le lavage des mains est donc essentiel pour éviter la contamination en réduisant les microorganismes ou la flore courante.
    De bonnes règles d'hygiène en collectivités nécessitent :

    • un savon liquide à usage unique (les savons en pain restent humides et peuvent conserver les virus)
    • une durée de lavage minimale 30 s (norme européenne 60 s)
    • un séchage par tamponnement avec essuies mains à usage unique.

    En fonction du contexte, le savon liquide approprié doit être choisi :

    • crèmes de nettoyage ou savons courants pour salissures légères
    • pâtes de lavages ou savons à microbilles pour les salissures tenaces
    • savons antiseptiques en contexte de contamination bactérienne.

    L'hygiène des mains suffit-elle pour éviter la contamination ?
    Tout comme le lavage, l'essuyage fait partie du bon nettoyage et de la bonne asepsie des mains.
    Pour l'essuyage, en collectivité ou en entreprise, on peut distinguer 3 grandes catégories de produits :

    • les essuie-mains papier
    • les essuie-mains textiles
    • les essuie-mains à air chaud


    Les batteries de test effectuées sur ces systèmes d'essuyage permettent d'affirmer :

    • les essuie-mains papier à usage unique, associés à un distributeur, présentent le niveau de contamination et le niveau de re-contamination après lavage les plus faible. L'utilisateur ne touche qu'un seul essuie-mains, celui qu'il utilise, avant de le jeter.
    • les essuie-mains textiles en rouleaux présentent un niveau de contamination faible sur la partie du rouleau vierge, non encore utilisée. En faisant tourner le rouleau pour trouver une partie vierge, l'utilisateur peut toucher des zones déjà utilisées. Le niveau de contamination est alors très élevé.
    • les essuie-mains à air chaud éliminent l'humidité. Mais, contrairement aux 2 catégories ci-dessus, ils ne produisent pas l'effet de frottement éliminant les micro-organismes ou saletés subsistant après un lavage. Du fait de leur température élevée ils peuvent même devenir propagateurs s'ils ne sont pas parfaitement entretenus.
    Masquer
  • Méthode

    Comment éradiquer les germes en cuisine scolaire de votre enfant : La méthode HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point : Analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise) est une méthode, ce n'est pas une norme. En savoir plus

    Comment éradiquer les germes en cuisine scolaire de votre enfant :
    La méthode HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point : Analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise) est une méthode, ce n'est pas une norme.
    C'est une démarche méthodologique, un système qui identifie, évalue et maîtrise les dangers en regard de la sécurité des aliments.
    Elle permet d'identifier les risques et les dangers liés à la restauration commerciale.
    L'HACCP se rapporte à 3 classes de dangers relatifs à l'hygiène des aliments :

    • les dangers biologiques (virus, bactéries, etc.)
    • les dangers chimiques (pesticides, additifs, etc.) 
    • les dangers physiques (bois, verre, etc.)

    Sa mise en place s'appuie sur 7 principes :

    • établir une analyse des dangers
    • déterminer les points critiques pour la maîtrise (CCP) 
    • fixer le ou les seuils(s) critique(s)  
    • mettre en place un système de surveillance permettant de maîtriser les dangers significatifs au regard de la sécurité des aliments
    • déterminer les mesures correctives à prendre lorsque la surveillance révèle qu'un CCP donné n'est pas maîtrisé 
    • appliquer des procédures de vérification pour confirmer que le système HACCP fonctionne efficacement  
    • constituer un dossier dans lequel figureront toute les procédures et tous les relevés concernant ces principes et leur mise en application
      
    Masquer
  • Microfibre

    Historique de la microfibre... La microfibre est apparue il y a une trentaine d'années au Japon et en Finlande.
Elle a été utilisée à l'origine pour des applications dans les filtres puis dans les tissus de l'habillement.
 En savoir plus

    Historique de la microfibre...

    La microfibre est apparue il y a une trentaine d'années au Japon et en Finlande.
Elle a été utilisée à l'origine pour des applications dans les filtres puis dans les tissus de l'habillement.

    Aujourd'hui, le champ d'application de la microfibre s'est élargi à des produits techniques tels que les tissus d'essuyage, la lingerie, 
les housses de canapés...

    Ses propriétés exceptionnelles et si particulières lui ont permis de devenir, en quelques années, incontournable dans des secteurs exigeants, comme celui de la santé, où la propreté doit toujours être optimum.

    La Microfibre : qu'est-ce-que c'est ?

    La microfibre se caractérise par :

    • Son diamètre       
    • La nature de sa fibre
    • La structure de sa fibre

     

    Les Microfibres nouvelles génération haute densité offrent des résultats de nettoyage surprenants, les tests réalisés dernièrement par l'institut PASTEUR 
prouvent des capacités de nettoyage jamais atteintes auparavant. 


     

    Définition

    Une microfibre est une fibre dont le titre est inférieur à 1 decitex (decitex : valeur en gramme de 10 000 m de fil)


    Ainsi, un textile est microfibre lorsque 10 Kms de fil pèsent moins de 1 gramme

    La nature de la fibre

    La microfibre est fabriquée à partir de fibres synthétiques.

    Les fibres les plus utilisées sont :

    • Le polyamide
    • Le polyester

    Pourquoi ces fibres ?
    Le polyester : Hydrophobe: N'absorbe pas l'eau.
    Lipophile: Absorbe les graisses liquides.



    Le polyamide :

    Hydrophile : Absorbe l'eau.

    Lipophile: Absorbe les graisses liquides.

    Comment ça marche ?

    Force Mécanique
    La finesse du filament microfibre lui permet de passer dans toutes les irrégularités du support.
Ses bouts effilés lui confèrent une force d'arrachage importante des corps étrangers.

    Idéal pour les zones à risque : récupération bien plus importante des particules et micro particules que le coton.

    La force capillaire
    C'est la force qu'utilisent les arbres pour se nourrir.

    Les particules (graisse, poussières, miettes) sont piégées dans le réseau dense formé par les micro-filaments entremêlés.

    La force électrostatique
    Les fibres synthétiques (tel que le polyester ou le polyamide) se chargent positivement par frottement à sec et attirent naturellement les poussières organiques chargées négativement.

    Très utile dans les applications en dépoussiérage.

     

     

    La capacité des textiles MICROFIBRE  nouvelle génération HAUTE DENSITE 

    Permet :

    • D'éliminer les films chimique ( Détergeant / Désinfectant )
    • De limiter la saturation  des sols ( Sols collants )* D'espacer les opérations de décapage
    • D'éviter l'emprisonnement de micro-organisme dans les couches des films chimiques.

    La MICRO FIBRE ET LE DEVELOPEMENT DURABLE ECOLOGIQUE

    Plus ou peu de rejet de produit chimique dans l'environnement .

    SOCIAL

    • Ergonomie physique : Poids , outil adapté
    • Protection contre les risques d'inhalation


    ECONOMIQUE

    • Moins de chimie consommée
    • Durée de vie du textile
    • Prix d'acquisition parfois en dessous d'une frange coton

    Les avantages de la microfibre dans le domaine de la propreté

    Avantages sociaux :

    • 10 à 20 % des asthmes adultes sont liés à des expositions professionnelles dans l‘entreprise.
    • Nombreux sont les risques environnementaux qui proviennent de la pollution de l'air ambiant.
    • Les microfibres de nouvelle génération permettent de capter par un effet électrostatique l'ensemble des allergènes présents sur les surfaces et de réduire leur diffusion dans l'air.
    • Diminution importante du risque d'aéro-contamination

    Avantages économiques :

    • Investissements réduits : divisés jusqu'à 8 fois (mops microfibre 8 fois plus durables que les franges coton)
    • Réduction de la consommation d'eau et de la chimie (détergent / désinfectant) pour le lavage des sols : jusqu'à 80% d'économie
    • Réduction du coût global blanchisserie (consommation d'eau, de lessive et d'énergie pour le lavage des mops) : jusqu'à plus de 60% d'économie
    • Augmentation de la productivité 
    Masquer
  • Odeurs

    Les produits agissant sur les odeurs se classent en 3 grandes catégories : les destructeurs d'odeurs, à pulvériser, sont les plus efficaces. Ils attaquent les odeurs à la source en détruisant les molécules qui en sont à l'origine. En savoir plus

    Les produits agissant sur les odeurs se classent en 3 grandes catégories :

    • les destructeurs d'odeurs, à pulvériser, sont les plus efficaces. Ils attaquent les odeurs à la source en détruisant les molécules qui en sont à l'origine.
    • les désodorisants, à pulvériser, diffusent très finement dans l'air un parfum qui atténue les mauvaises odeurs. 
    • les surodorants, s'utilisent pour l'entretien des surfaces. Leur parfum à forte rémanence persiste longtemps après l'étape de nettoyage en elle-même.
      
    Masquer
  • Optimiser le nettoyage

    Concilier économies de temps, d’argent, de fatigue : Pour le nettoyage quotidien et les petites surfaces, un spray est plus rapide, plus maniable, plus efficace. En savoir plus

    Concilier économies de temps, d’argent, de fatigue :

    • Pour le nettoyage quotidien et les petites surfaces, un spray est plus rapide, plus maniable, plus efficace.
    • Pour le "nettoyage" à fond ou les grandes surfaces, une poudre ou un liquide diluée dans l'eau sont plus pratiques et plus économiques.
    • Pour que le nettoyage soit efficace, il faut utiliser le bon dosage :un surdosage peut encrasser au lieu de nettoyer la surface d'un sous dosage n'obtiendra pas l'effet nettoyant attendu. 
    • Pour un nettoyage efficace et gagner du temps, il suffit de suivre les 3 règles de bon sens ci-dessous :
      • aller du haut vers le bas, pour drainer l'écoulement des salissures au fur et à mesure du sec vers le mouillé, pour essuyer progressivement et ne pas répandre le liquide sur une partie déjà sèche
      • du propre vers le sale, pour ne pas souiller à nouveau une partie propre. Remarque : pour minimiser les dangers dus aux produits d'entretien il est impératif
      • d'éviter tout contact des aliments avec des produits chimiques. Il est donc important de ranger les produits d'entretien loin de tout produit ou emballage alimentaire.
    Masquer
  • PH d'un produit

    Le potentiel hydrogène (ou pH) mesure l'activité chimique des ions hydrogènes (H+) (appelés aussi couramment protons) en solution.. Plus couramment, le pH mesure l’acidité ou la basicité d’une solution. Ainsi, dans un milieu aqueux à 25 °C En savoir plus

    Le potentiel hydrogène (ou pH) mesure l'activité chimique des ions hydrogènes (H+) (appelés aussi couramment protons) en solution.. Plus couramment, le pH mesure l’acidité ou la basicité d’une solution. Ainsi, dans un milieu aqueux à 25 °C, une solution avec un pH :

    • inférieur à 7 est acide ;
    • supérieur à 7 est basique ;
    • égal à 7 est neutre.

    Le PH, un moyen de sélectionner le bon produit d'entretien
    Le PH des produits donne le niveau d'alcalinité ou d'acidité d'un produit de nettoyage.
    Selon le type de nettoyage souhaité il faut choisir le produit au PH adapté :

    • PH de 0 à 7, acide, pour éliminer et prévenir la formation du tartre et du calcaire
    • PH 7, neutre, pour toutes utilisations, sur toutes surfaces 
    • PH de 7 à 14, alcalin, diluant et éliminant graisses et huiles
      
    Masquer
  • Senteurs

    Personnalisez votre maison et changez d’ambiance selon les pièces avec les huiles essentielles : En savoir plus

    Personnalisez votre maison et changez d’ambiance selon les pièces avec les huiles essentielles :

    • Concentration et travail pour le bureau : choisissez le romarin allié à l’hélichryse et au basilic
    • Propreté et fraicheur pour votre cuisine : eucalyptus et petit grain ou encore le clou de girofle pour évacuer les odeurs de cuisson
    • Ambiance chaleureuse et bien-être pour votre salon :un mélange cannelle-orange ou lavandin-bergamote vous comblera
    • Un mélange éxotique et prometteur pour votre chambre : ylang-ylang et poivre noir
      
    Masquer
  • Tapis d'accueil

    La résistance et l'aspect d'un tapis d'accueil dépendent du type de fibres employées et de la composition de la semelle du tapis. En savoir plus

    La résistance et l'aspect d'un tapis d'accueil dépendent du type de fibres employées et de la composition de la semelle du tapis.

    • Les fibres :
      • le Polypropylène, économique et facile d’entretien, très résistant aux tâches et à l’humidité
      • le Decalon, constitué de fibres de polypropylène de 2750 deniers, très résistant à l’écrasement et très absorbant.
      • le coton, grande capacité d’absorption de l’humidité, écologique, aspect luxueux, ne se déforme pas, peu onéreux
      • le Polyester, toucher doux et luxueux, résiste aux taches solubles dans l’eau, facile d’entretien
      • la Viscose souple, brillante et lumineuse
    • La composition de la semelle :
      • le PVC ou le Vinyle, flexibles, durables, résistants à l’humidité et très adhérents au sol.
      • le Caoutchouc ou le Nitrile, résistants à la chaleur, aux huiles et aux produits chimiques
      • Remarque : le caoutchouc autorise le lavage en machine
    Masquer

espace conseillère

 

Get Adobe Flash player
Votre avis nous intéresse